Diario Extra – L'Italie introduira une taxe sur les entreprises numériques

Internationale
                
                    Ils devront payer 3% de la facturation

Le gouvernement italien envisage d'introduire une taxe sur les grandes entreprises technologiques à partir de 2020, comme l'a fait la France, selon le document budgétaire présenté ce mercredi à la Commission européenne.

La "taxe sur les services numériques", appelée "taxe sur le Web", représentera 3% du chiffre d'affaires, indique le texte disponible sur Internet.

Le nouveau taux était prévu dans la loi de finances de 2019, mais n'avait pas été mis en œuvre.

Selon la facture qui circule dans les médias, cette taxe sera appliquée aux entreprises dont le chiffre d’affaires mondial est d’au moins 750 millions d’euros par an, dont au moins 5,5 millions proviennent de services numériques en Italie.

Avec cette taxe, l'objectif est de récolter environ 600 millions d'euros par an pour les caisses de l'État, selon les calculs du ministère des Finances.

La mesure restera en vigueur jusqu'à l'introduction d'une taxe internationale.

Mardi, un haut responsable de l'administration américaine a menacé l'Italie de mesures de rétorsion au cas où cette taxe serait adoptée, selon les médias italiens présents à la conférence de presse organisée à l'occasion de la visite du président italien Sergio Mattarella. aux États-Unis.

La France a également adopté en juillet 2019 une taxe de 3% intitulée "Gafa" (Google, Amazon, Facebook, Apple) pour les entreprises technologiques générant au moins 750 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel.

La taxe est perçue sur le chiffre d'affaires et non sur les bénéfices, ces derniers étant souvent transférés par le biais d'assemblées vers des pays à impôts très bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *