Somme Invesco en milliards de dollars par semaine

Le principal portefeuille de fonds d'investissement d'Invesco a perdu plus d'un milliard de dollars par semaine au cours des 12 derniers mois, plaçant le groupe basé à Atlanta au sommet du classement 2019 des gestionnaires de portefeuille les plus vendus au monde.

Des sorties de fonds devraient suivre la décision de Morningstar d'abaisser la note de deux des fonds les plus connus d'Invesco au Royaume-Uni, les investisseurs particuliers réagissant à ces mouvements en retirant leurs liquidités.

"Les sorties d'argent ont été terribles", a déclaré Brennan Hawken, analyste senior chez UBS, la banque suisse. "C'est une combinaison de certains facteurs qui a entraîné une pression intense sur l'entreprise, il n'y a pas moyen de la contourner."

Invesco, qui gère 1 200 milliards de dollars, a été touchée simultanément par la distanciation des gestionnaires actifs aux États-Unis et le manque de confiance des investisseurs au Royaume-Uni en raison de l’incertitude du brexit. L’acquisition réalisée par le groupe OppenheimerFunds pour un montant de 5 700 millions de dollars (mdd), conclue en mai, a également entraîné la défection de clients.

Le cours de l'action du groupe, qui avait atteint un maximum de 50,60 dollars en 2000, a chuté de plus de la moitié depuis que 2018 a commencé à s'établir à 17,75 dollars. Martin Flanagan est l’un des plus anciens directeurs exécutifs de l’industrie à avoir pris ses fonctions à Invesco en 2005.

Invesco a enregistré des sorties nettes de fonds en fonds de placement de 54 milliards de dollars au cours des 12 mois terminés en septembre, en excluant ses activités liées aux fonds négociés en bourse (FNB) à faible coût, selon Morningstar. Les gérants avec les plus mauvaises ventes qui suivent sont Natixis (France) et Franklin Templeton (États-Unis), qui ont respectivement perdu 40 milliards et 32 ​​milliards de dollars.

Même après l’inclusion de la gamme de FNB d’Invesco – qui s’est développée avec l’acquisition de fournisseurs spécialisés -, la société enregistrait toujours les sorties de fonds nettes les plus importantes au monde, soit 40,6 milliards de dollars.

Invesco a noté 15 milliards de dollars d'entrées dans les ETF depuis le début de l'année et a indiqué que ses résultats étaient le résultat de la réaction de ses clients aux nouvelles du marché, telles que les incertitudes liées au Brexit et aux guerres commerciales américaines. et la Chine

"Compte tenu de la présence d'Invesco dans le monde, la réduction des risques nous a lourdement impactés par rapport à certains de nos pairs, ce qui a été partiellement compensé par des flux positifs dans des segments clés de notre activité", a déclaré le groupe.

Morningstar faible note

La semaine dernière, Morningstar a ramené le fonds à revenu élevé d'Invesco de 7,8 milliards de dollars et le fonds de revenu de 3 500 millions de dollars à «neutre», certaines catégories d'actions déclassées en «négatives». Les deux fonds étaient très populaires parmi les investisseurs britanniques sous la direction de Neil Woodford.

Après la suspension, un mea culpa

Lorsque Morningstar a déclassé le fonds d'actions à revenus de Woodford en mai, les départs ont augmenté, ce qui a finalement conduit à la suspension du fonds deux semaines plus tard. Vendredi, Invesco a offert un mea culpa à ses investisseurs après les dégradations et a cherché à dissiper les craintes concernant la liquidité de leurs portefeuilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *